Le bonheur n'est réel que s'il est partagé

La tour de la liberté à Saint-Dié-des-Vosges

Saint-Dié-des-Vosges renferme bien des curiosités architecturales, issues de toute époque. Parmi les plus récentes, il y a la Tour de la Liberté, inaugurée à l’occasion du bicentenaire de la Révolution française. Installée dans le parc Jean-Mansuy, elle ne laisse personne indifférent. Découvrez en plus sur cette étrange structure, hautement symbolique !

Une icône de Saint-Dié, née à Paris

Une icône de Saint-Dié, née à Paris

C’est à Paris, dans le Jardin des Tuileries, qu’est installée la structure. Pourtant, elle a belle et bien été pensée et façonnée par deux architectes vosgiens réputés : Nicolas Normier et Jean-Marie Hennin. Terminée en 1989 à l’occasion de l’anniversaire de la Révolution, elle a migré à Saint-Dié-des-Vosges un an plus tard. Depuis, elle est le centre de l’attention de tous les promeneurs du parc Jean-Mansuy.
 
Ses grandes ailes blanches d’une surface de 1 000 m² ne sont pas sans évoquer la colombe, un important symbole de liberté. Fièrement tendue vers le ciel, elle apporte une fraîcheur aérienne au parc. Faite d’acier, de câbles et de toile, elle évoque un bateau futuriste, qui navigue aussi bien dans l’air que sur l’eau.

Une structure riche en symboles

Cette analogie entre l’aérien et l’aquatique n’est pas un hasard : les principales sources d’inspirations des architectes pour cette structure auront été le film Jonathan Livingston Le goéland, ainsi que les premiers avions exposés au musée du Bourget.
 
Ses inventeurs l’appellent la Cathédrale de l’Espoir car ce bâtiment est spécialement conçu et dédié aux personnes à mobilité réduite. Elle abrite en son sein un belvédère situé à 20 mètres du sol (la hauteur de l’ensemble s’élevant à 36 mètres), qui permet d’admirer la ville ainsi que la fameuse ligne bleue des Vosges.
 
Mais la structure ne se contente pas d’être une œuvre d’art en soit. Elle abrite d’autres œuvres, en l’occurrence des bijoux conçus par Georges Braque, l’un des pères du cubisme, avec Henri-Edouard Heger de Loewenfeld, un maître lapidaire. Certaines pièces uniques sont de très grande valeur. Toutes reposent elles aussi sur les thèmes de l’air et de l’eau.
 
Lors de votre séjour à Saint-Dié-des-Vosges, visitez cette architecture étonnante !

Une structure riche en symboles

Votre auberge nature à Saint-Dié-des-Vosges

Nous contacter


* information(s) obligatoire(s)

Nous situer


Auberge de La Cholotte 44 la Cense de Saint Dié 88600 Les ROUGES EAUX